Zones d'action

Zona de actuación RECURUT

Problématique à laquelle répond le projet

 

LA FRONTIÈRE COMME TERRITOIRE PERMÉABLE 

Le projet vise à documenter et à récupérer l'histoire, rendue visible par ses protagonistes, des différents mouvements migratoires qui ont transité par la frontière pyrénéenne franco-espagnole au XXème siècle. En se concentrant sur la période comprise entre 1930 et 1970, il s'agit d'approfondir sur l'importance de ces flux dans la construction identitaire, tant espagnole que française.     
A travers eux, ce travail rentre dans le cadre d'un projet transfrontalier (Aquitaine-Aragon) rendu possible par la collaboration qu'ont développées les universités de Saragosse et de Pau et des Pays de l'Adour depuis des années en matière d'études et de recherches sur les migrations et les exils du XVIIème au XXème siècle. De cette manière, avec cette collaboration comme base, les études et avancées qui en découlent dans ce champs d'étude, ce projet documentera, analysera, délimitera et mettra au jour les principales routes par lesquelles sont passés les protagonistes de ces mouvements migratoires franco-espagnols au XXème siècle.

L'OFFRE CULTURELLE

L'ouverture et la signalisation de ces routes supposent une offre culturelle à grande valeur ajoutée qui peut être exploitée par la société.       
Le tourisme s'est consolidé pendant la crise économique comme un élément vital pour l'économie espagnole. Ce n'est pas sans raisons que le poids du secteur touristique dans le PIB a augmenté de 10,8% en 2008 à 11% en 2012. De même, le nombre de travailleurs dans ce secteur a augmenté de presque 1% entre 2012 et la fin de cette année.
En Aragon, cependant, la situation n'est pas aussi prospère puisque le tourisme national a diminué de 2,28%. Toutefois, ce chiffre se voit compensé par une augmentation du tourisme international de 7,6%.        
Le projet répond à cette problématique de présenter une offre touristique pour le secteur national, mais aussi pour le secteur international, puisque les randonnées peuvent attirer des touristes français.

Prolongement d'un projet transfrontalier antérieur

Ce projet se base sur une collaboration antérieure débutée en 2010 entre le Département d'Histoire Moderne et Contemporaine de l'université de Saragosse et le Département d'Histoire de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.          
Il s'intègre dans le projet de coopération entre le Gouvernement d'Aragon et la Région Aquitaine. "Migrations contemporaines entre Aragon et Aquitaine (XVII-XX siècles) : l'exil ibérique en Aquitaine, entre histoire et mémoire".     
Direction : Roberto Ceamanos (Université de Saragosse) et Victor Pereira (Université de Pau). Ces deux chercheurs maintiennent la collaboration et conduisent les recherches dans leurs universités respectives.


Le projet approfondit deux lignes de recherche nouvelles identifiées dans le projet antérieur:
            1. Etude de la perméabilité de la frontière et de ses voies.           
            2. Contribution de la migration à la culture démocratique sur les deux versants pyrénéens

Un projet avec un transfert important

Recurut essaie de rendre à la société ce qu'elle a elle-même financé.    
Il se développe sur un espace concret, la frontière, et étudie un phénomène démographique: les routes migratoires.   
Ces routes visent à une mise en valeur touristique pour le grand public, à travers leur signalisation et l'installation de panneaux informatifs des deux côtés de la frontière. Côté espagnol, le projet a été présenté aux différentes comarques et à la DPH pour faciliter les réalisations. Côté français, le projet compte sur la participation du professeur Laurent Jalabert qui dirige le Master professionnel Valorisation des Patrimoines et Politiques Culturelles Territoriales. Sa participation au projet apporte le savoir-faire nécessaire pour une bonne implantation touristique.    
De même, le développement d'une application pour téléphones portables et tablettes permet aux randonneurs et aux touristes en général de suivre les routes analysées. Les routes sont balisées par trace GPS et proposent aux randonneurs des informations aussi bien pratiques qu'historiques. L'application suit le randonneur tout au long de la route en lui indiquant les points d'intérêt.          
La conception d'un site internet assure une mise à disposition générale de l'information sur le projet avec des moyens éducatifs et didactiques. Les traces GPS des routes y sont aussi disponibles, tout comme leur profil et leur description. 

Durabilité

Deux associations transfrontalières, ABBAN et ARAMIP, ont apporté leur soutien au projet. Ces associations ont pour objectif de renforcer les liens entre des régions voisines situées de part et d'autre de la frontière pyrénéenne. Elles représentent la continuité du projet et leur intérêt pour ce dernier est exprimé par des lettres de soutien.           
Qui sont-elles ? Elles proviennent d'une association d'amitié transfrontalière franco-espagnole fondée en 1960 (Asoc Béarn-Aragon) qui compte 2000 adhérents. 
Que font-elles ? Renforcer les liens existants entre le Béarn, la Bigorre, l'Aragon et la Navarre en favorisant les activités culturelles et artistiques. Maintenir une coopération transfrontalière constante.        
L'association Aragon Midi-Pyrénées ARAMIP se compose de personnes et d'entités, publiques et privées, ayant la volonté de soutenir et de renforcer la coopération entre les deux régions. Elle intervient dans les domaines du commerce et de l'économie, de la culture et des arts, de l'enseignement et de la recherche, et des médias. 
Pour assurer la continuité du projet une fois celui-ci achevé, une campagne de communication et de diffusion est programmée, ainsi que la formation d'agents touristiques locaux dans chaque région. La durabilité du projet, tout comme sa diffusion dans le temps, apportent une valeur touristique ajoutée.

Adaptation aux nouvelles technologíes

Création d'un site web et d'une application pour Smartphone.     
Le développement d'un site internet est réalisé selon deux profils distincts. Un profil plus académique, où sera mis à disposition l'ensemble de la recherche, les sources primaires, les entretiens, les témoignages, les œuvres citées, un fonds iconographique, etc... C'est-à-dire un site web de référence qui remplit une double fonction : archives digitales et lieu pour accroître l'information recueillie dans le futur. Et, un profil plus général, de vulgarisation, pour le visiteur occasionnel, où est compilée l'information générale sur le projet, le matériel didactique et l'information sur les sentiers de randonnée avec leurs profils et tracés GPS.
De même, une application pour mobile et tablette est développée pour accéder aux routes en temps réel. Cette application permet à l'utilisateur (grâce aux tracés GPS) de suivre la route sans risque de dévier et de connaître sa position sur cette dernière à tout moment.
Au même titre que le site internet, l'application permet aussi d'accéder au profil de la route, en donnant une évaluation standard de la difficulté du trajet. Ajouté à cela, l'utilisation de cette application pendant la randonnée permet à l'utilisateur d'obtenir des informations en temps réel sur des lieux d'intérêt ou sur des faits historiques. Ainsi, le patrimoine qui se trouve sur ces randonnées et les évènements historiques qui s'y sont déroulés apparaissent automatiquement, grâce au tracé GPS et à la géolocalisation, tout au long de l'itinéraire.
De plus, dans ces lieux d'intérêts, les panneaux de signalisation comportent un QR code qui permet au randonneur d'accéder directement au contenu du site internet en rapport avec le lieu, et d'enrichir l'information sur ce dernier.

Cartes, routes et tracés

La mise en place de panneaux informatif complète le site internet et l'application mobile. Ils comprennent des textes synthétiques, basés sur les recherches réalisées, ainsi que des photos visant à illustrer une époque tirées de la collection complète présentée dans l'application et le site.      

Après avoir documenté et analysé les routes, et repéré les points historiques importants (analysés et développés dans le site, l'application et les panneaux) qui les jalonnent, les cartes seront présentées en deux versions : une réduite visant à favoriser une localisation rapide avec le sentier et la localisation du patrimoine présent, et, une plus complète, dans laquelle apparaissent énumérés et brièvement décrits les points d'intérêts historique.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra Para saber más sobre las cookies, vaya a nuestra Política de Privacidad.

Pulse el botón para aceptar las cookies de este sitio.